JMO 1ère Cie du 1er RCP – Lundi 21 juillet 1947

Pour consulter la carte au 1:250 000 de la zone d’opération, cliquer ici

Di Su (Section de Commandement et 3ème Peloton)

Journée :

  • 06h30 à 10h00 : Patrouille d’ouverture de la route( 2 halftracks) : RAS.
  • Liaison à Mau Luong et Ké Sat
  • Patrouille à Vinh Lay : RAS.

Nuit : RAS.

Mau Luong (1er Peloton + Mortiers)

Journée :

  • 06h30 à 10h00: Patrouille d’ouverture de la voie ferrée : RAS.
  • Patrouille à Nghia Trang : RAS

Nuit : RAS.

Ke Sat (2ème Peloton)

Journée: RAS

Nuit :

  • Patrouille à Ké Sat : La patrouille surprend « le speaker » et ses guetteurs dont 2 sont abattus ( lire le complément d’information si dessous). Le speaker et le reliquat des guetteurs réussissent à s’enfuir.

Complément d’information

Le speaker

Depuis plusieurs nuits, un commissaire du Vietminh vient haranguer ,avec un porte-voix, les paras du poste de Ké Sat , les encourageant à déposer leurs armes. Les tirs de la mitrailleuse de 12,7 du poste a un peu calmé l’ardeur du soldat politique qui ne se manifeste plus durant plusieurs nuits.

Mais le 21 juillet 1947, la nuit venue, les discours du commissaire politique reprennent.

Dans son livre  » Le Para », Georges Fleury rapporte ce qui s’est déroulé ce soir là :

« Huit parachutistes criblés d’eau de pluie se coulent dans la nuit sur les pas nerveux de leur chef. La patrouille prend résolument une direction opposée à celle d’où monte le leitmotiv agaçant du soldat politique du Viet-Minh qui hurle toujours sa rengaine vers le poste noyé dans les nuages de pluie tiède.

La patrouille fait un grand arc de cercle en progressant sur les arêtes de diguettes qui délimitent l’étendue de plus en plus vaste des rizières inondées. Le pont ruiné émerge de la brume pluvieuse.

– ils devront passer par là pour rentrer à Ké Sat, explique Leguéré en postant sa patrouille aux abords de l’ouvrage détruit. On va les attendre tranquillement…

Les chasseurs, véritables éponges gorgées d’eau, se plaquent dans la boue, insensibles aux attaques de l’humidité. Près du poste, le commissaire politique poursuit sa harangue. Les rafales de 12,7 s’espacent, suivant les ordres donnés par Leguéré au départ furtif de la patrouille, puis se taisent bientôt.

Le Viet-Minh interrompt enfin son discours après avoir une dernière fois invité avec véhémence les soldats du poste à déposer leurs armes.

Quelques minutes passent. Leguéré immobile au milieu de son embuscade noyée sous la pluie, guette la rizière. Dans la pénombre chuintante, il voit les gardes du corps du commissaire politique se redresser et avancer prudemment sur une diguette qui domine la rizière transformée en lac en direction du pont.

Le groupe Viet Minh marche très lentement sur la glaise. La première silhouette se baisse tout à coup, figée. Les autres combattants rebelles disparaissent dans le brouillard. Prudent, l’éclaireur Viet reste près de deux minutes en position d’observation. Il ne se trouve qu’à un peu plus de 100 mètres des hommes de Leguéré. Puis, il se relève et reprend sa marche vers l’embuscade sur une vingtaine de mètres. Un lointaine canonnade roule en écho à la surface des eaux du delta. L’homme saute d’un bond nerveux sur la pente de la diguette et disparait dans le cloaque de la rizière.

Bientôt, les Viets se découpent à nouveau au ras des diguettes

– on les a raté fulmine Leguéré, ils rebroussent chemin, enrage Leguéré, allez, on les poursuit !

Les chasseurs, coupant court, réussissent à s’approcher des fuyards et ouvrent le feu sur les formes sautillantes qui semblent rebondir sur les levées de terre. Les balles traceuses encadrent les Viets Minhs qui, à travers la rizière, réussissent à fuir dans Ké Sat endormie.

Georges Fleury –  » Le Para » – Éditions GRASSET 1982

Le lendemain, en retournant sur les lieux de l’embuscade, le Sergent- Chef Leguéré retrouve le porte-voix et les corps de deux soldats du Vietminh.

One Reply to “JMO 1ère Cie du 1er RCP – Lundi 21 juillet 1947”

  1. Beau document illustrant les difficultés d’un ennemi souvent insaisissable, connaissant parfaitement le terrain avec la confrontation d’avec les futures méthodes de guerre dont le vietminh mettra à son crédit en d’Indochine, c’est à dire la  » Guerre psychologique.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s