JMO 1ère Cie du 1er RCP – Période du 25 juin au 02 juillet 1948 – Opération dans les rizières

Vendredi 25 juin 1948

La Compagnie doit partir le lendemain pour une opération en rizière avec le Bataillon de Choc. Les préparatifs sont rapides. Le matériel n’a pas pu être réparé depuis le retour de Cao Bang et déjà il faut repartir !

Samedi 26 juin 1948

04h00 : Départ en camion, 2 compagnies du Bataillon de Choc avec la Compagnie.

Au petit jour, arrivée au poste de Maï Linh. Nous devons suivre la route de Hoa Binh, dans le sillage d’une unité de Coloniaux. La marche s’effectue sans incident, coupée de trop nombreuses haltes.

Après-midi : Un départ prématuré à 14h00 occasionne plusieurs « coups de bambou »…

18h00 : Arrivée à Xuan Maï. Nous installons dans le village pour la nuit.

Dimanche 27 juin 1948

La Compagnie se sépare en deux. Le 1er Peloton, renforcé d’une section de Sénégalais tiendra un poste à Xuan Maï, au bord du Song Con. Les 3 autres pelotons iront 8 km plus loin tenir un autre poste en attendant le retour des Chocs. Le soir, parachutage sur les deux postes. Nous recevons même de la glace !

Lundi 28 juin 1948

Chaque fraction de la Compagnie s’organise de son mieux, envoie quelques patrouilles récupérer quelques canards et autres bestioles. Aucun incident, la nuit se passe calmement.

Mardi 29 juin 1948

Toujours même activité des postes. Un pont est fait sur le Song Con avec des sampans. La nuit, le poste du pont reçoit quelques coups de feu. 5 obus de mortier sont tirés aux alentours.

Mercredi 30 juin 1948

Après une journée particulièrement chaude, le Bataillon de Choc rejoint Xuan Maï avec la fraction la plus important de la Compagnie. Encore beaucoup de coups de bambou. Un Sénégalais meurt de chaleur !

La nuit, le village où sont cantonnés les Chocs reçoit quelques coups de mortier. La Compagnie installée de part et d’autre du pont reçoit des coups de feu.

Jeudi 1er juillet 1948

Repos à Xuan Maï. Les malades sont évacués par Morane. Quelques patrouilles de « paluche ». Nous relevons 2 mines sur la route que nous devons emprunter demain. Le soir, des mouvements importants nous laissent supposer une attaque de la tête de pont au cours de la nuit. Quelques coups de mortier, bien à propos, ont dû donner à réfléchir aux Viets qui ne chercheront pas le choc. Ils se contentent d’envoyer quelques feux de salve alternés avec les traditionnelles invectives qui les exhortent au courage.

Vendredi 2 juillet 1948

05h30 : Départ sur la route de Hadong avec l’appui de la chasse. Le coin est réputé malsain, les Coloniaux y ont laissé pas mal de monde. Mais l’appui de la chasse fait merveille : les mitrailleuse de 12,7 des « Spits » (avions Spitfire) tirent à quelques mètres de nos voltigeurs de tête. Nous ne recevons pas un seul coup de feu.

10h30 : Arrivée sans encombre à Maï Linh. Une baignade dans le Song Day remet tout le monde en train car il commençait à faire chaud sur la route

12h00 : Les camions nous emportent et nous voici, après une semaine, revenus à Hanoï. Les marchands de bière et de sodas vont faire des affaires !

One Reply to “JMO 1ère Cie du 1er RCP – Période du 25 juin au 02 juillet 1948 – Opération dans les rizières”

  1. L exoreddion « le coup de bambou » si souvent entendu sans le comprendre jusqu’à aujourd’hui 😥
    Mon papa va me quitter le 26 juin, il y a 38 ans,. Bizarre de lire ce premier 26 juin là bas. 😥

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s