JMO 1ère Cie du 1er RCP – Période du 21 au 24 Mai 1947

Mercredi 21 mai 1947

07h30 : Départ de Bach Maï. La compagnie quitte l’ex -hôpital René Robin et retourne dans ses anciens cantonnements à la Foire Exposition.

Jeudi 22 mai 1947

RAS

Vendredi 23 mai 1947

RAS

Samedi 24 mai 1947

RAS


Le Lieutenant-Colonel Henri SAUVAGNAC

En 1947, le Lieutenant-Colonel Sauvagnac est à la tête de la Demi-Brigade de Marche Parachutiste.

Henri Sauvagnac est né le 09 janvier 1905 à Grenoble. Élève de Saint-Cyr, il fait partie de la promotion du Rif (1924-1926).

Un des premiers  parachutistes militaires

Le général Sauvagnac a le brevet parachutiste numéro 1. Il effectue en 1937 le premier saut du premier stage parachutiste organisé par l’armée française.

Le 18 janvier 1937, le premier contingent d’élèves-moniteurs (10 officiers et 20 sous-officiers de l’armée de terre venant de toutes les armes mais surtout des chasseurs alpins, des dragons portés et des sahariens) rejoint Istres. Après un entraînement physique préparatoire, les sauts de la tour, les séances de pliage des parachutes, les vols d’accoutumance, les élèves viennent à Pujaut pour effectuer les 12 sauts après lesquels ils seront qualifiés moniteurs. Et, le 8 février 1937, le capitaine H. Sauvagnac effectue le premier saut des troupes aéroportées françaises à 600 mètres de hauteur au-dessus du terrain de Pujaut.

De 1937 à 1940, le capitaine Henri Sauvagnac commande la compagnie du 601e groupe d’infanterie de l’air (CIA 2/601 du 601e GIA) basé à Reims. C’est là, au cours de son 37ième saut, qu’il bat  le record de chute libre avec une durée de 74 secondes.

Seconde Guerre mondiale

De 1941 à 1943, il commande la compagnie d’infanterie de l’air no 1 à Oued-Smar (CIA no 1) et enfin, en 1943, le Bataillon de Chasseurs Parachutistes no 1 (le BCP no 1 issu de la CIA no 1).

Quand le 1er mai 1943, le BCP no 1 devient le 1er RCP, le commandement de la nouvelle unité revient au colonel Hartemann puis est confié momentanément au chef de bataillon Sauvagnac (1943).

Il participe à la libération de l’Europe et combat en Italie et en France au sein du 3e RTA.

De 1945 à 1947, il commande à nouveau le 1er RCP.

Guerre d’Indochine

Lorsque la demi-brigade de marche parachutiste (DBMP) est créée en décembre 1946 à partir d’effectifs de la 25e DAP, le lieutenant-colonel Sauvagnac quitte son commandement et prend celui de la nouvelle unité constituée pour combattre en Indochine.

Volontaire pour un second séjour en Indochine française, il prend le commandement de l’ensemble des troupes aéroportées (TAPI).

Guerre d’Algérie

De 1956 à 1958, il commande la 25e division parachutiste.

Il s’éteint à Anglet (64) le 10 mai 1982

Distinctions

Grand officier de la Légion d’honneur, cité douze fois au feu.

(Source Wikipedia)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s