JMO 1ère Cie du 1er RCP – Lundi 18 Août 1947

Pour consulter la carte au 1:250 000 de la zone d’opération, cliquer ici

Di Su (Section de Commandement et 3ème Peloton)

Journée :

  • 06h30 à 09h30 : Patrouille d’ouverture de la route : RAS.
  • Liaison à Ké Sat : RAS.

Nuit :

  • 23h30 : Départ d’un détachement de 12 hommes vers Ké Sat pour parer à une éventuelle action du Viet-Minh.
  • Pour marquer le 19 août, anniversaire de l’avènement du Viet_Minh, un bigophone est venu discourir sous les murs du poste.

Mau Luong (1er Peloton + Mortiers)

Journée :

  • 06h30 à 09h00 : Patrouille d’ouverture de la voie ferrée : RAS.

Nuit :

  • RAS.

Ke Sat (2ème Peloton)

Journée:

  • Patrouille à Ké Sat : RAS.

Nuit :

  • Le Viet-Minh, avertis de l’arrivée de renforts au poste, et ignorant l’importance de ces renfort, s’est contenté d’approcher de la ville mais est resté à une distance respectueuse.

Témoignage

Extrait de la lettre écrite le 18 août 1947 par le Lieutenant Paul Blanc (adjoint au commandant de la 1ère compagnie) à sa femme.

 » Le 18 août 1947

Ma petite Chérie,

Je rentre à l’instant d’embuscade. Une nuit de plus passée dehors et 3 heures de marche pour rentrer. Et bredouille par dessus le marché, quoique j’aurais eu des résultats si j’avais placé mon embuscade 400 mètres plus loin où des Viet-Minh sont passés dans la nuit. Enfin tout ça pour te dire que je suis fatigué. Je vais prendre une douche et me coucher. Hier j’ai eu une journée chargée aussi , messe officielle à 20 km de chez nous, repas, retour à 5heures du soir, diner sur le pouce puis redépart à 6h du soir à mon embuscade. Tu ne m’en veux donc pas ma chérie de t’écrire qu’un petit mot. si tu étais près de moi, je te prendrais contre moi et je dormirais comme un roi. Mais tu es loin, malheureusement et je dois me contenter de mon lit de camp, ou il y aurait bien malgré sa petite taille, de la place pour toi.

As-tu toujours l’espoir que je serai en fin d’année en France ? Je pense que maintenant il ne faut plus y croire. Il faudrait partir de Haïphong fin novembre et être averti au moins 3 mois à l’avance. Il faudrait donc que la guerre se termine dans la 2ème quinzaine d’août, ce qui serait miraculeux. 7mois et demi que nous nous sommes quittés. Seulement 7 mois et demi, que les jours loin de toi sont longs à passer ! (…) Je vais te laisser ma petite chérie. Embrasse bien tout le monde. Embrasse bien nos enfants chéris. Je te couvre de baisers et de caresses. Je suis fou de toi et bien malheureux sans toi

Ton Paul « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s