JMO 1ère Cie du 1er RCP – Vendredi 12 septembre 1947

Pour consulter la carte au 1:250 000 de la zone d’opération, cliquer ici

Vendredi 12 septembre 1947

Opération du 3ème bataillon dans la région de Ké Sat. Un détachement des 2ème et 3ème Peloton sous les ordres du Capitaine Bouvery, occupe pendant l’opération le pont se trouvant à 1,3 kilomètre au Sud de Ké Sat.

Le 3ème Bataillon rentre à 14h00 sans avoir pu atteindre son objectif.


Opération OASIS – Nettoyage de la région de Ké Sat

12 et 13 septembre 1947

Source : 1er RCP – Témoignages pour l’Histoire

L’opération déclenchée le 12 septembre 1947,avec le 3/1 RCP, a pour but de nettoyer la région de Ké Sat et Binh Giang Phu. Articulé en 2 groupement : A ( 9e et 12e compagnies) et B (10e et 11e compagnies), le bataillon progresse par les digues. La 9e compagnie du Lieutenant Tholly atteint Boï Ké. Un échange de tir avec l’ennemi permet d’abattre une douzaine de Viets. La 10e compagnie, sur la digue Est du canal de Ké Sat, fortement accrochée à plusieurs reprise, ne peut manœuvrer à cause des inondations. L’artillerie et la chasse interviennent mais la chaleur étouffante ralentit la progression.

Témoignage de Guy Escaïch :

 » La 10e compagnie est sévèrement accrochée; nous continuons la progression sur la digue en touches de piano. En définitive, ces coupures faites par les Viets nous sont utiles car elles nous permettent de nous abriter des tirs ennemis.

Notre section arrive à 80 mètres d’un village d’où ils tirent sur nous. Nous sommes en t^te avec le Lieutenant Establie qui n’arrête pas :  » Escaïch tire sur ceux à droite, tire sur ceux là à gauche. » Sur notre gauche, pas très loin de nous, il y a un Viet armé d’une mitraillette Sten reconnaissable à sa cadence de tir. Nos mortiers et l’artillerie interviennent. Les obus fusants explosent pas très loin de nous. Nous ne sommes pas rassurés et nous demandons de faire rallonger le tir. Les Viets après avoir attaqué au son du clairon et après avoir été repoussés se calment un peu.

Dans la nuit du 12 au 13 septembre, les postes du lieutenant Gros et du Sous-Lieutenant Clédic sont attaqués. Le lendemain,, les actions de l’ennemi qui attaque toujours au son du clairon, redoublent de violence. A chaque fois, les Viets sont repoussés et laissent leurs morts dans la rizière. L’ordre de repli est donné, mais ils nous suivent pas à pas malgré les tirs de mortiers et d’artillerie. Ké Sat est atteint à 14h00.Nos pertes s’élèvent à 3 tués et 3 blessés; les Viet sont 200 tués environ. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s