Opération Léa : Ordre d’opération de la DBMP

I.                    Situation

A.                 Situation générale

1.   Situation ennemie (pour mémoire)

2 Situation amie

Le Général commandant les TFIN décide de déclencher un ensemble d’opérations combinées visant à disloquer l’appareil gouvernemental et militaire Viet- Minh (VM) et d’étendre le plus possible en surface et en profondeur notre contrôle sur les populations du Tonkin par une action de pacification poussée en fonctions des succès à attendre de notre action militaire.

L’opération Léa a pour but :

  • Couper la principale route de ravitaillement reliant le VM à la Chine
  • Disloquer le réduit national VM identifié dans la région de Bac Kan, Chien Hoa, Tuyen Quang et Thaï N’Guyen

Elle comprend 2 phases :

a)                 Investissement rapide et simultané de toutes les forces du réduit et concentration d’une force puissante et mobile dans la partie la plus importante du réduit (zone de Bac Kan, Cho Chu, Cho Don) pour entreprendre le nettoyage du réduit.

b)                 Nettoyage du réduit

A cet effet, il est constitué 3 groupements ayant pour mission :

Groupement Beaufre : Ouverture de la route Lang Son – Cao Bang pour tendre la main au groupement parachuté.

Groupement Sauvagnac : (largué sur Route Coloniale n°3 et RC 3 bis) S’emparer des points importants de Bac Kan – Cho Moï – Cho Don, les relier entre eux et empêcher la destruction des ouvrages d’art.

Groupement Communal : Débarqué dans la région de Tuyen Quang, s’emparer de Chien Hoa et fermer les faces Ouest et Nord-Ouest du réduit

B.                 Situation particulière DBMP

La DBMP sera entièrement engagée dans l’opération Léa comme force aéroportée. Elle est articulée en 2 détachements :

Le groupement Sauvagnac comprenant :

  • L’état-major de la DBMP et des éléments de la CCR (Compagnie de commandement régimentaire)
  • Une section de génie
  • Le III/1 RCP
  • Le I/1 Choc

Le détachement de Vismes (pour mémoire)

  • Le I/1 RCP (moins une compagnie et renforcé d’un groupe de mortiers de 81mm) qui reste en réserve des TFIN

Le I/1 RCP est aux ordres du colonel Beaufre dès son arrivée à terre. Seule la partie technique parachutiste sera traitée par le colonel commandant la DBMP

II.                  Mission

Le groupe aéroporté a pour mission :

  • de s’emparer de Bac Kan et Cho Moï sur la RC3 et de Cho Don sur la RC3 bis, de jeter le désarroi dans la zone du réduit et de relier ces points entre eux en s’efforçant d’empêcher la destruction des ouvrages d’art,
  • de commencer le nettoyage de la zone de Cho Don et de tendre la main aux éléments venant de Chien Hoa par la vallée de la Ban Tai,
  • de se porter à la rencontre du groupement Beaufre en direction du col de Mi Ti,
  • de s’emparer de Cho Chu.

III.                Exécution

A.                 Intention du commandant du groupement aéroporté

Exploiter à fond la qualité des aéroportés :

  1. Afin de bénéficier au maximum de l’effet de surprise, procéder par largages simultanés sur les centres indiqués, réaliser dans la mesure du possible l’encerclement vertical des objectifs à nettoyer de façon à empêcher la fuite des éléments VM et l’exode de la population.
  2. La réduction de ces objectifs principaux étant réalisée (avec l’appui puissant de la chasse), assurer la liaison entre eux tout en procédant à la destruction des éléments VM connus.
  3. Sur chaque centre, il sera constitué un réduit où s’accrochera la défense en de retour offensif de l’ennemi qui semble disposer de moyens puissants dans cette région
  4. L’action politique sera menée parallèlement aux opérations militaires. (illisible) Faire la guerre au Viet-Minh et non au Vietnam.
  5. Des pistes pour Morane seront construites chaque fois que cela sera possible

B.                 Articulation

Pour plus de commodité, les objectifs seront appelés :

  • O1 : Cho Don,
  • O2 :Bac Kan,
  • O3 : Cho Moï,
  • O4 : Cao Bang (pour mémoire),

Les largages s’effectueront dans l’ordre suivant : J : O2 et O3, J+1 :O1

Le groupement sera articulé en 3 détachements correspondant au 3 objectifs :

  • Détachement « A » sur O2 : Bataillon de Choc (800 hommes), section du génie et PC de la DBMP( 100 hommes)
  • Détachement « B » sur O3 : la moitié du III/1 RCP
  • Détachement « C » sur O1 : l’autre moitié du III/RCP et le PC de ce bataillon.

C.                 Répartition des missions

1.                  Détachement « A » aux ordres du Colonel Sauvagnac :

Largué sur 3 zones de saut,

  • Assurer dans un premier temps l’investissement de l’objectif et l’occupation du pont
  • Dans un deuxième temps tenter d’occuper l’objectif principal (Citadelle) par surprise. Sinon, opérer par débordement selon les conditions du moment. Nettoyer l’objectif et les centres voisins.
  • S’emparer du terrain d’aviation et le remettre en état

2.                  Détachement « B » aux ordres du Capitaine GUIARD

Il sera composé de 2 compagnies de fusiliers voltigeurs, d’un groupe de mortiers de 81 mm et d’un PC réduit du III/1 RCP

  • Largué en 2 détachements (un au nord, l’autre au sud de Cho Moï), réaliser dans un premier temps, l’investissement de l’objectif, puis, dans un deuxième temps s’emparer de Cho Moï et procéder à son nettoyage. Interdire aux forces rebelles tout mouvement vers le Nord et L’Ouest.
  • S’installer solidement dans cette agglomération de manière à n’immobiliser pour la garde qu’un minimum d’effectif
  • S’éclairer en particulier en direction de Bac Kan et en direction de Cho Chu (liaison avec le détachement « A » à J+2)
  • Procéder au nettoyage des objectifs VM de la région en opérant sur renseignements
  • Opération sur Cho Chu en fonction des résultats obtenus et de la situation à partir de J+6

3.                  Détachement « C » aux ordres du Commandant Fossey-François

Il sera composé de 2 compagnies de fusiliers voltigeurs, d’un demi-PC de Bataillon, des éléments de la CB3.

  • Largué à J+1 à Cho Don, exploiter à fond l’effet de surprise, s’emparer de ce carrefour de pistes et procéder au nettoyage des dix objectifs
  • Y installer un poste solide capable de tenir seul plusieurs jours
  • Rayonner autour de ce carrefour. S’éclairer dans toutes les directions, en particulier vers l’Ouest (chemin de Da….) et vers le Sud (route de Bac Kan et chemin de Cho Chu). Détruire sur renseignements les objectifs VM.
  • Liaison avec le détachement « A » à J+2 au carrefour de la route de Bac Kan et du chemin de Cho Chu (8 km Sud Est de Cho Don)
  • Enfin, sur ordre ultérieur, ne laisser qu’une garnison réduite à Cho Don, pousser en direction de Daï Thi à la rencontre du groupement Communal.

D.                 PC

  • DBMP : Bac Kan (Douane ) Résidence
  • Choc : initialement Bac Kan, ensuite suivant  le déroulement des opérations
  • III/1 RCP : initialement Cho Don, ensuite sur l’itinéraire Cho Don Daï Thi
  • Détachement « B » : Cho Moï

III.               Appui aérien

Pendant la 1ère phase des opérations ( largage, regroupement, attaque, nettoyage de objectifs) les détachements disposeront des moyens aériens suivants :

A. Reconnaissance

Catalina qui en plus de sa mission d’observation servira :

De relai de transmissions avec Hanoï

De PC chasse avancé. Les chefs de détachement correspondront directement avec le Catalina par G94.

B. Chasse

Les opérations de la chasse viseront à la neutralisation des résistances adverses déjà repérées, à la protection du largage et du regroupement des unités et, enfin, à l’appui direct des éléments parachutistes durant leur progression. La liaison avec la chasse se fera :

  • Par l’intermédiaire du Catalina
  • Par panneaux (code parachutiste)

IV.               Transmissions

Le chiffre ne sera employé que pour les communications avec les TFIN. Entre les unités des groupements et entre les groupements, il sera fait usage d’un vocabulaire conventionnel.

V.               Service de santé

Chaque bataillon disposera de ses moyens propres. Le médecin-Capitaine Collodin est les infirmiers de la CCR feront partie du détachement « B ». Une antenne chirurgicale parachutiste sera larguée avec le détachement « A » et fonctionnera à Bac Kan, en principe à l’hôpital. Les évacuations se feront dans toute la mesure du possible sur Bac Kan. Les urgences seront évacuées sur Lang Son dès que le terrain d’aviation de Bac Kan sera remis en état. Dès que la jonction aura été réalisé avec le groupement Beaufre, chaque détachement disposera d’une sanitaire.

VI.               Ravitaillements

Effectués par voie aérienne pendant les 15 premiers jours (minimum), les vivres et les munitions seront lotis dans le réduit de la défense de façon à ne pas tomber aux mains des rebelles en cas de retour offensif et sérieux de ses derniers. Ce regroupement de matériel prime les opérations de nettoyage qui seront retardées d’autant.

Le ramassage des parachutes viendra en deuxième urgence. L’exploitation des ressources sera assurée par les officiers d’approvisionnement des détachements afin d’éviter d’une part le gaspillage et d’autre part le pillage (des instructions seront données aux chefs de détachement à ce sujet)

Le Lieutenant-Colonel Sauvagnac, Cdt la DBMP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s