Opération « LEA » : Journée du 10 Octobre 1947

Source: JMO de la DBMP

Carte générale de l’opération : cliquez ici

10 octobre 1947

Détachement THOMAS : départ à 4h de Ban Peï sur Cho Don qui est atteint à 11h30 : Le détachement « C »est regroupé.

BAC KAN

La Compagnie GENESTOUT partie de Ban Peï à 04h00 arrive à Bac Kan à 11h00 :1 VM tué, 1 VM blessé

La liaison est effectuée avec Cho Moï à 16h00 à 4km au Nord de cette ville. Etant donné la situation, le détachement PAINTAULT reste pour le moment à Cho Moï. Il signale un tué : le Sergent-Chef PICAUDIE du 1er BPC. Le commandant MAYER se rend le matin de Bac Kan à Cho Moï en Morane.

La défense de O2 (BacKan)est organisée. Réorganisation administrative de la ville.

Le Groupement BEAUFRE est signalé à 8 km, franchissant le Song Ky Kong. Le Colonel BEAUFRE peut atteindre Bac Kan le 12octobre.

Bilan de la journée :

  • Pertes VM :2 tués (dont le speaker de la radio VM)
  • Matériel détruit : 5 bombes d’avion, 6 caisses d’obus de mortier, 12 tonnes de munitions, 10 caisses de grenades, 3 tonnes de paddy, 1 imprimerie.
  • Matériel récupéré : 1tonne de riz, 1groupe électrogène etc… 2 millions de piastres Ho Chi Minh.

CHO MOÏ

Nouvelle tentative de sortie vers Bac Kan pour aller tendre la main à la compagnie du Choc qui descend vers Cho Moï

Effectif : 2 sections de la 10ème Compagnie, 2 mortiers de 60mm aux ordres du Lieutenant VAILLY

Une section essaye en vain de passer par la montagne dominant la route à l’Ouest. La végétation étant trop dense, elle doit y renoncer et revient à Cho Moï. Avec un groupe de renfort et cette section, le Lieutenant VAILLY décide de traverser le Song Cau pour tourner Ban Tinh par le Nord-Est. La seconde section, chargée de tâter par la route la résistance qui la veille avait interdit le passage de la 11ème compagnie est accrochée au même endroit. Le Sergent FELGER de la 10ème Compagnie est blessé par balle au bras. Mais la manœuvre d’encerclement réussit et l’ennemi évacue en hâte Ban Tinh et les pentes environnantes. La chasse est intervenue avec succès.

La 10ème Compagnie s’installe en bouchon au goulet de Ban Thin ses hommes étant épuisés. Une section de la 10ème Compagnie qui était en réserve est envoyée à 1 km au-delà de Ban Thin où elle prend liaison à 16h00 avec le détachement PAINTAULT venant de Bac Kan. Le retour à Cho Moï s’effectue sans incident. 33 tonnes de munitions détruites par le détachement PAINTAULT.

CAO BANG

Ramassage du matériel parachuté de la veille et des parachutes. Le matin, nous nous heurtons a des rebelles armés d’armes automatiques.

Reconnaissance de la 1ère Compagnie ayant pour but de retrouver les restes de l’avion abattu la veille. L’avion est enfin repéré en 253 158 Les corps sont identifiés, mais ne peuvent pas être ramené le jour même en raison de l’heure tardive et du manque de porteurs.

Bilan de la journée :

  • Pertes amies :Caporal-Chef SALOMON Pierre tué par l’explosion d’une mine dans une maison.
  • Pertes VM : 25tués (dont 15 aux abords de la zone de saut Ouest. Armement et munitions récupérés

Témoignage du Colonel Desmons,

alors Lieutenant à la 11ème Compagnie

Obsèques à Cho Moï des tués du 9 octobre 1947

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s