Opération « LEA » : Journée du 23 octobre 1947

Source: JMO de la DBMP

Carte générale de l’opération : cliquez ici

BAC KAN

La journée est caractérisée par des embuscades VM sur les convois auto circulant.

1°) Sur la RC 3 : un convoi se rendant à Cho Moï (Lieutenant Lambert) part de Bac Kan à midi. Il est accroché au KM 20. Les VM sont mis en fuite et finalement, le convoi arrive à Cho Moï dans la nuit. Pertes amies : 1 tué du Train.

2°) Sur la route de Cho Don : le convoi ramenant les blessés de Cho Don (élément commandé par l’Adjudant-Chef COSTES comprenant 1 jeep blindée, 1 Dodge 4/4 avec une mitrailleuse de 12,7mm et 1 jeep) est accroché violemment au km 6. L’accrochage a lieu au moment  ou le détachement montant croise le détachement descendant . Un détachement avec 2 sections du Bataillon de Choc, 1 section de tirailleurs, 1 mortier de 81mm et 1 mortier de 60mm, aux ordres du Capitaine LAFONTAINE, part de Bac Kan à 16h00 pour dégager nos éléments. L’ennemi exécute un tir très précis. A 17h45, l’incident est réglé par un matraquage aux mortiers suivi de l’intervention d’une section.

Pertes amies :

  • Tués :
    • Adjudant-Chef COSTES (CCR)
    • Chasseur AMY (détaché du I/1er RCP au 1er BPC)
    • Sergent PASQUIER Roland (1er BPC)
    • Chasseur TANVIER (1er BPC)
  • Blessés :
    • 3 de la CCR dont le Sergent-Chef CASSAGNE,
    • 3 de la section GRAFF du génie (Sergent-Chef DORNES, Sapeurs REVERSE et LOMINEAU,
    • 3 du RICM (dont 1 qui meurt à l’hôpital de Bac Kan).

Pertes ennemies :

  • 3 tués, habillés en toile marron, couverture en sautoir, foulard en nylon, rations Pacific, l’un des tués était japonais.
  • 3 fusils récupérés, plus des documents. Les VM étaient armés de fusils russes à lunette. Retour à 19h30. Une sanitaire tombée dans le lit d’une rivière n’a pu être retirée.

A noter particulièrement la belle conduite du Sergent-Chef CASSAGNE.

DETACHEMENT FOSSEY-FRANÇOIS

Message du Lieutenant-Colonel SAUVAGNAC précisant que le Groupement « C » marche sur Cho Dien. Ordre de réaliser la jonction à cet endroit.

Dans la journée, les fouilles se poursuivent : découverte de 2 fabriques de grenades, de projectiles de bazooka et de chargeurs d’armes automatiques ( FM et Sten). Les machines outils ont été enlevées récemment. Ce qui reste des installation est détruit.

CHO MOÏ

06h50 : Reconnaissance d’éléments de la 11ème Compagnie aux ordres du Sous-Lieutenant DESMONS en direction de Thaï N’Guyen. Au pont du KM3, un piège posé par nous le 21 a fonctionné. De nombreux outils ont été abandonnés dont 2 ensanglantés.

10h10 : La coupure est réparée. Pendant l’exécution des travaux, la section BILLAERT, envoyée en reconnaissance au-delà du pont, a été reçue par une arme automatique. Un guetteur VM est aperçu et blessé au genou. Il est capturé et son interrogatoire donnera des informations intéressantes.

11h20 : Le Lieutenant-Colonel SAUVAGNAC est arrivé par Morane. Le Capitaine GUIARD et le Cne PLASSARD le reçoivent. Le Colonel donne des ordres d’opérations futures. Il repart après le déjeuner.

La 10ème Compagnie envoyée vers Bac Kan au km 12 pour tendre la main au convoi routier venant de Bac Kan rentre à Bac Kan à 18h45 sans avoir rien vu.

20h50 : le convoi arrive

L’antenne chirurgicale (Capitaine GOMEZ) se rend par la route à Lang Son pour être transportée en avion à Hanoï.


Témoignage du Colonel Desmons,

alors Lieutenant à la 11ème Compagnie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s