JMO 1ère Cie du 1er RCP 1947-49

Journal de marche 
de la Première Compagnie 
du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes

Ouvert le 18 -1-47


Le Régiment est désigné pour participer à la campagne d’Indochine.

Le Colonel Sauvagnac prend le commandement d’une demi-Brigade comprenant le 3/1er RCP, le 1/1er RCP et le 1/1er Rgt de Choc.

Notre Compagnie est la 1ère Compagnie du 1/1erRCP.

Mercredi 15 janvier 47

9h30 : Départ de Sétif en train

Jeudi 16 janvier 47

06h00 : Arrivée à Alger (gare d’Agha)

16h00 : Revue par le Général Duché, Commandant la Xe Région Militaire.

Embarquement sur l’Athos II (Marseille)

Vendredi 17 janvier 47

10h00 : Départ d’Alger

Samedi 18 janvier 47

17h00 : Nous passons le Cap Bon

Mercredi 22 janvier 47

07h00 : Arrivée à Port-Saïd

18h00 : Départ de Port-Saïd

Pendant la nuit, traversée du Canal de Suez

Jeudi 23 janvier 47

08h00 : Arrivée à Suez

09h00 : Départ de Suez

Lundi 27 janvier 47

09h00 : Arrivée à Djibouti

Mardi 28 janvier 47

01h30 : Départ de Djibouti

Dimanche 10 février 47

13h00 : Arrivée à Singapour

Lundi 11 février 47

01h30 : Départ de Singapour

Voir le témoignage d’Ernest Morin à propos des conditions de voyage

Mardi 12 février 47

12h45 : Arrivée à Saïgon. Le paquebot accoste au quai des Messageries Maritimes

Le Sgt-Chef Sol est hospitalisé pour oreillons à l’Hôpital Grall.

Des permissions pour Saïgon sont accordées au personnel, dans les proportions suivantes : Sous-officiers : la moitié des effectifs ; Troupe : le quart des effectifs (Rentrée 21heures).Les officiers et les s/officiers devant être rentrés à 23heures, heure du couvre-feu.

Hôpital Grall à Saïgon

Jeudi 13 février 1947

Les sous-officiers et les hommes de troupe débarquent de l’Athos II à 8 h pour s’installer au camp de l’Émigration ( Saïgon Khankhoï ) pour la durée de l’escale. Ne sont débarqués que les bagages individuels. Les sacs A et B restent au bateau, gardés par 2 chasseurs de la Cie.

Les officiers restent logés et nourris au bateau.

Des permissions restent accordées au personnel dans les mêmes proportions que ci-dessus.

Vendredi 14 février 47

08h30 : Visite du cantonnement par le Général du Perrier, Adjt au Général Cdt le CEFEO.

Samedi 15 février 47

Le Bataillon est prévu pour une opération dans le secteur de Saïgon. En conséquence, les sacs A et B sont débarqués du bateau et transportés au camp de l’Emigration. Les commandants de Cie sont convoqués au PC de la 13e DBLE à Giadinh pour être mis au courant de la situation. Pendant ce temps, la Cie se prépare a être enlevée en camion dans le courant de la nuit.

Tenue : Combinaison, guêtres, équipement, béret de toile, armement individuel et collectif au complet.

Dimanche 16 février 47

06h30 : Départ du camp de l’Emigration. Tout le Bataillon est enlevé en camion ; 5 camions sont mis à disposition de la compagnie. Nous nous rendons à Trang bang sur la Route Coloniale n°1, à 50 km au nord-ouest de Saïgon.

8h30 : Arrivée à Trang Bang

Le camions dans lequel se trouvait le 1er peloton s’est renversé sur la route. La plupart des gradés et des chasseurs sont hospitalisés ou admis à l’Infirmerie de la 13e DBLE. Ne participeront à l’opération que 2 chasseurs de ce peloton.

A Trang Bang, le bataillon reçoit sa mission par le Colonel commandant la 13e DBLE.

Ordre d’opération
Situation

La région située au nord de la Route coloniale n°1 est une zone de passage pour les éléments rebelles se dirigeant vers le nord-ouest. Le commandement suppose qu’un très grand nombre de rebelles se trouve dans le quadrilatère A1, A3, B10, C1.

Mission du bataillon

Se porter en camions sur la route A3 – B10, de part et d’autre de B10, cette route étant la base de départ

1°/ Ratisser le terrain en direction du sud-est jusqu’à la route A1 – C1.

2°/ Venir s’installer pour la nuit dans plusieurs villages situés dans le quadrilatère ratissé dans la journée.

3°/ Repartir le lendemain au grand jour en direction de A1, où les camions reconduiront le personnel à Saïgon.

Dispositif

La 1ère Cie au centre, à sa gauche la 3ème Cie ; à sa droite, la 4ème Cie, suivant cette piste. Fouiller les maisons rencontrées ; revenir pour la nuit, s’installer en point d’appui (PA) fermé dans le village de X. Bo Héo.

Carte au 1/100 000e – distance B10- C1 = environ 10 km
Déroulement de l’opération

10h30 : nous démarrons de la base de départ.

11h00 : nous atteignons le village de Loc Hung. La fouille ne donne aucun résultat. Les habitants se sont dissimulés ou enfuis.

Dès ce moment, la liaison à vue est perdue avec les autres unités et la liaison radio est pratiquement impossible à obtenir. Nous poursuivons notre marche vers X.Xuoï Sup que nous atteignons à midi. Nous y trouvons un seul indigène que nous faisons prisonnier.

Notre avance continue ; aucune résistance ennemie n’est rencontrée. Les rebelles nous voyant en force évitent de se montrer. Nous ne trouvons dans les habitations que quelques femmes avec leurs enfants, et parfois un vieillard.

14h00 : nous passons à X. Bo Héo. La Cie est exténuée et poursuit sa mission avec difficulté. Ceci est dû à la chaleur torride, à notre manque d’adaptation au climat tropical et à notre mauvais entretien physique après un mois de bateau.

A hauteur de X. Bo Héo, sur la piste, des automitrailleuses et deux véhicules de la 13ème DBLE viennent à notre rencontre. Nous leur remettons huit hommes de la Cie qui sont absolument incapables de continuer la progression à pied. Ce sont le Caporal Pont, les chasseurs Morisset, Mouraud, Garma, Gibilaro, Poncet, Schlotterbeck et Oberlé. Nous en profitons également pour alléger le chargement des servants du groupe de mortiers de 60. Nous reprenons la progression.

16h00 : La Cie s’installe en PA et repart à 16h, la chaleur est moins forte.

16h45 : nous atteignonsC1, sans avoir rencontré la moindre résistance. Nous n’avons souffert que de la chaleur et de la soif.

A C1, le colonel commandant la 13ème DBLE ayant modifié la mission initiale et décidé d’installer le Bataillon en PA fermé pour la nuit au carrefour, la 1ère compagnie se voit confier la défense face au sud-est, au sud et au sud-ouest.

18h30 : l’installation de la Cie est terminée. Chacun à la possibilité de se laver et de manger avant la nuit, ce qui procure à tous une détente appréciée et fait revenir  la bonne humeur.

La nuit se passe sans incident. Les sentinelles, nerveuses par manque d’habitude à cette situation, tirent quelques rafales de pistolet-mitrailleur durant toute la nuit.

Lundi 17 février 47

La Cie reçoit l’ordre d’effectuer une reconnaissance en avant de sa zone de surveillance.

07h30 : Départ du point d’appui. Nous avançons jusqu’à 2 km au sud-est dans des rizières moissonnées et asséchées.

9h00 : Retour au carrefour C1 : RAS (rien à signaler)

10h30: Départ de C1 ; les camions nous ramènent Saïgon.

Nous récupérons à A1 les traînards remis hier sur les véhicules de la Légion, sauf Oberlé qui est rentré à l’infirmerie.

14h00 : Arrivée à Saïgon

Remise en ordre des unités. Vérification du matériel.

Réintégration des munitions : la Cie a consommé, uniquement par suite de la nervosité des sentinelles, 60 cartouches de PM (pistolet-mitrailleur) et 20 cartouches de fusil.

Bilan de l’accident de camion survenu au 1er peloton

9 hospitalisés à l’hôpital 415 à Cholon :

  • Sergent Yernaux : luxation de l’épaule droite,
  • Caporal-Chef Cauwet : fracture ouverte de l’humérus et complétement scalpé,
  • Chasseur Brezinski : Amputation du pied gauche et contusions abdominales,
  • Chasseur Bocage : Contusions thoraciques et faciales,
  • Chasseur Fourquet : Contusions thoraciques,
  • Chasseur Viguier : Fracture du cubitus,
  • Chasseur Héloin : Fracture de la clavicule,
  • Chasseur Bailleux : Fracture des métacarpiens,
  • Chasseur Lacroix: plaie du cuir chevelu.

10 admis à l’infirmerie du bord :

  • Sergent Goutte, Sergent Sanchez, Caporal-Chef Girodon, Caporal Wouters,
  • Chasseurs Fleurot, Rahouy, Mangin, Richard, Pottier et Ligour.
  • Le chasseur Oberlé, évacué en cours d’opération le 16 février, rentre également à l’infirmerie du bord.
  • Le chasseur Chesnel a été admis à l’Hôpital de Saïgon le 15 février pour paludisme.

Mardi 18 février 47

Préparation pour le réembarquement sur l’Athos II et transport sur le bateau du matériel de la compagnie.

Mercredi 19 février 47

07h00 : Rassemblement

Les camions amènent au port les sac A. La Cie se rend au port à pied

08h00 : Embarquement

12h30 : Départ à destination de Haïphong

Administratif

2 Caporaux-Chefs sont cassés de leur grade. Ils sont mutés, l’un à la 4ème Cie, l’autre à la 3ème Cie à compter du 16/02/1947

Motif : « Chef et sous-chef d’un poste de garde au matériel du Régiment, ils sont rendus responsables des vols qui ont été commis »

Jeudi 20 février 1947

Rien à signaler (RAS)

Vendredi 21 février 1947

RAS

Samedi 22 février 1947

RAS

Dimanche 23 février 1947

18h00 : Arrivée de l’Athos II dans la Baie d’Along. Les vapeur « Docteur Roux » et « Pynault de Béhain » des Messageries Maritimes nous attendent pour nous amener à Haïphong.

Baie d’Along 1947
En attendant le « Docteur Roux » et le « Pineau de Bréhain » 1947

Lundi 24 février 1947

01h00 :Transbordement de la Cie sur le « Docteur Roux » avec le matériel de Cie et les sacs. Nous laissons à bord le chasseur Gascon et les accidentés du 1er peloton sauf le Sergent Goutte, les chasseurs Fleurot, Ramoux, Mangin, Richard, Pottier, Ligour et Oberlé qui nous sont rendus.

L’aspirant Gourlaouen et son peloton sont mis à la disposition de la CCR pour le matériel du Régiment

12h00 : Arrivée à Haïphong. Le matériel de la Cie et les sacs sont transportés au cantonnement aux lisières de la ville. La Compagnie les rejoint , à pied.

14h00 : Arrivée au cantonnement et installation.

Mardi 25 février 1947

Préparation du départ sur Hanoï.

Administration

Annulation de la cassation d’un des caporaux-chefs sanctionné au départ de Saïgon

Un caporal est cassé de son grade et est muté à la3ème Cie

le chasseur Veillet est affecté à la 1ère Cie.

Mercredi 26 février 1947

09h00 : départ du bataillon sur Hanoï. A la disposition de la Cie 3 GMC dont 2 avec remorque. Le 3ème peloton que nous n’avons pas revu depuis la Baie d’Along, nous rejoindra à Hanoï.

12h00 :Arrivée au pont de Haï Duong. Il est détruit depuis janvier dernier.

14h00 : Passage en bac du personnel et du matériel.

15h00 : 3 GMC sont mis à notre disposition. Départ.

21h00 : Arrivée à Hanoï (Foire Exposition) après un voyage sans incident.

Jeudi 27 février 1947

Installation au cantonnement.

Vendredi 28 février 1947

  • Le 3ème peloton nous rejoint. Le chasseur Gascon est hospitalisé à Hanoï.
Hanoï en 1950

Samedi 1er mars 1947

Le Bataillon est prévu pour une opération dans la région ouest de Hanoï.

Extrait de l’ordre d’opération
Situation amie

Un sous-groupement ( infanterie, génie, blindés, aviation) aux ordres du Colonel Grosjean va nettoyer le quadrilatère Hanoï, Route d’Hanoï par Van Tri, Song Day, Fleuve Rouge, avec exploitation éventuelle du succès sur Sontay.

En même temps que lui , un autre sous-groupement agit au sud de de la route d’Hanoï par Vantri , avec exploitation du succès sur Xan Maï.

Le Bataillon est intégré :

  • dans l’avant-garde du sous-groupement Nord ( Chef de Bataillon Cretin), avec la 2ème Compagnie (Lieutenant Rocolle)
  • dans le gros du sous-groupement Nord ( Chef de bataillon de Vismes) : L’État-major du sous-groupement Nord, la 3ème Cie, la 4ème Cie, la 1ère Cie du 1erRCP renforcées par des blindés, de l’artillerie, du génie. L’État-major du sous-groupement Nord .
Situation ennemie
  • 7 bataillons vietminh, sur une ligne de surveillance du « Bac des 4 colonnes » à Hadong sur le Song Nhué Giang
  • une forte ligne de résistance sur le Song Day.
Mission de l’avant-garde et du gros du sous-groupement Nord
  • a) Dégager à partir du « bac des 4 colonnes », la route Hanoï- Dan Phuong par le Fleuve Rouge
  • b) S’établir solidement à Dang Phuong et en particulier sur le pont du Song Day
  • c) Exploiter éventuellement le succès sur Sontay
  • d) Retour et nettoyage de chaque côté de l’axe Dan Phuong Hanoï par Van Tri.
Mission de la 1ère Compagnie

Suivre le gros en dernière position. Sa mission lui sera précisée suivant les circonstances.

Dimanche 2 mars 1947

03h00 : Réveil

09h00 : Les moyens de transport étant insuffisants, la Cie est finalement décommandée et laissée en base arrière du Bataillon. Seul le Lieutenant Laupies, commandant la Cie, part comme observateur au PC du Bataillon.

19h00 : Retour du Ltn Laupies qui donne l’ordre de se préparer à partir le 3 au matin

Ltn Laupies Cdt la 1ère Cie

Lundi 3 mars 1947

Le Sergent Sanchez et le Caporal Wouters rejoignent la Cie

03h30 : Départ dans 3 GMC, escortés par 3 automitrailleuses. Tenue : combinaison, guêtres, casque complet, musette ( 24h de rations « Pacific », 1 paire de chaussettes, béret de toile). Le voyage est rendu très lent par les obstacles multiples sur la route.

06h30 : Arrivée à Dan Phuong. La mission initiale du sous-groupement Nord est modifiée. Il va rejoindre la RC5 (Route Coloniale 5), au carrefour de Tam Lam pour couper la retraite des troupes VM (Viet-Minh) chassées de Hadong par le sous groupement Sud (3ème RIC).

08h00 : Arrivée à Tam-Lam. La 2ème Cie va passer le Song Day. Le Groupement – 1ère Cie et Cie de commandement du 1er Bataillon (CB1) aux ordres du Ltn Laupies- s’installe en PA (point d’appui) autour du PC du gros. La 1ère Cie (Ltn Blanc) sur la route, au niveau de Mai Linh, face au sud-est .14h00 : Arrivée de la 3ème et de la 4ème Cies. Le 2ème Pon (Peloton) reçoit l’ordre de fouiller Mai Linh d’où nous avons reçu des coups de feu. Il revient avec une dizaine de prisonniers dont 2 VM en uniforme. Le 3ème Pon est mis à disposition du Génie.

Le Lieutenant Blanc commande la 1ère Cie durant cette opération, le Ltn Laupies a pris le commandement du groupement formé par la 1ère Cie et la CB1

17h00 : La Cie s’intègre dans un PA fermé, constitué par les éléments du gros.

Mission de la Cie : autour du carrefour de Tam Lam, défense fac à l’est, entre le Nord et le sud

19h00 : Le 3ème Pon revient, sa mission terminée. La Cie est installée.

Mardi 4 mars 1947

06h30 : Départ de Mai Linh dans 3 GMC vers le carrefour de Thang Quang. Nous remplaçons les casques par les bérets.

08h00 : Départ de Thang Quang avec mission de progresser sur l’axe Thang Quang – Xan Cho – Ha Yen Quyet et de fouiller les villages sur cet axe.

Dispositif du Bataillon : 1ère Cie, PC Bataillon, CB1, 3ème Cie.

Exécution de la mission

Nous traversons Than Quang sans le fouiller, laissant ce soin à la 3ème Cie.

A Ngaï Cau, l’avance d’une patrouille du 1er Pon (peloton) se portant rapidement à la lisière opposée du village nous permet de tirer 4 fuyards

A partir de Lat Duong, le chef de Bataillon nous donne l’ordre de foncer sur l’axe routier sans s’attarder à fouiller les villages : 10 prisonniers dont quelques uns en uniforme.

13h15 : Arrivée à Ha Yen Quyet où des camions doivent nous rejoindre

14h00 : Faute de GMC, départ à pied sur Hanoï

15h15 : Arrivée à Hanoï

Pendant cette opération, nous avons brulé 2000 cartouches de PM ( Pistolets Mitrailleurs) et 5000 cartouches de FM (fusils mitrailleurs) et de fusils.


Mercredi 05 mars 1947

RAS

Jeudi 06 mars 1947

RAS

Vendredi 7 mars 1947

Le Bataillon est prévu pour une opération :

Extrait de l’ordre d’opération ( Escale II)

Le Bataillon est appelé à assurer la protection de l’axe routier : digue d’Hanoï – NamDinh, par l’occupation d’un certain nombre de postes pendant le dégagement de cette dernière ville.

Moyens supplémentaires : 8 Half-Tracks (HT) du Bataillon porté (CCI du 6ème Régiment d’Infanterie Colonial).

Transport : par véhicule de la Demi-Brigade de Marche Parachutiste et GMC de la 171ème Cie de Transport, ces véhicules restant à la disposition des unités pendant toute la durée de l’opération. Pour la 1ère Cie: 4 GMC, 1 Dodge 6×6, 1 jeep.

Horaires : Départ de la Foire Exposition prévu à partir de 09h00

Tenue : habituelle ; couverture, puncho, toile de tente, moustiquaire dans le Dodge d’allégement. 24h de vivres sur l’homme, 48h dans le Dodge.

Armement : individuel, lance-grenades, Mortiers de 60

Ordre est donné de stocker les sacs A, pour être acheminés en cas de prolongation.

Mission du poste de garde de la route

Mission

  • surveillance et entretien de a route entre leur propre poste et le poste situé immédiatement au sud.
  • régulation de la circulation vers le poste suivant soit Nord, soit Sud suivant le sens de marche du convoi.

Directives

  • s’installer solidement de manière à pouvoir tenir quoi qu’il arrive.
  • faire preuve d’une grande activité ( patrouilles, embuscades)
  • faire patrouiller la route entre les postes par des groupes de 2 HT
  • entrer en contact avec la population.
Mission de la 1ère Cie

Mission : occuper le poste de DOLE-VAN DIEM (CAT-BI)

Moyens supplémentaires : 2 HT

Transmissions avec le Bataillon ( KM 56) : SCR 254 doublé par SCR 511

Samedi 8 mars 1947

Effectif partant : 90 +5 hommes de la CB1 (radios, chauffeurs) et de la circulation routière.

13h30 : Départ du convoi

23h30 :Halte de nuit au bord de la route

Dimanche 9 mars 1947

06h00 : Départ

08h00 : Arrivée et installation au pont d’appui (PA) de Dolé-Van Diem au km 30 sur la digue du Fleuve Rouge Hanoï – Nam Dinh

  • 1er Peloton : défense face à l’Est et au Sud
  • 2ème Peloton défense face à l’Ouest et au Nord
  • 3ème Peloton, défense face au Nord et à l’Est

13h00 :Patrouille du 3èmePeloton : reconnaissance de Dolé

16h00 : Retour du 3ème peloton : le village est évacué

16h00 : Patrouille du Groupe Mortier : reconnaissance de la rive Droite du Fleuve Rouge : 300m en amont – 500 m en aval . Itinéraire de retour : Cat Bi et la digue

Le long du Fleuve Rouge… ( Photo Bocage)

17h30 : Retour de la patrouille du Groupe Mortiers : RAS.

Lundi 10 mars 1947

07h00 à 11h30 : 2ème Peloton : Reconnaissance de la station de chemin de fer de DO XA. Distribution de tracts. Itinéraire : PA Cie, Do XA, Van Diem, PA Cie : les inscriptions s’effacent dans les village ( quoique d’autres semblent couper la RC1)

13h30 à 16h00 : Patrouille (Lt Laupies; S/Lt Gardes, 1 groupe du 1er Peloton, 2 Half Tracks, 1 jeep). Liaison avec le PA de la 4ème Cie et reconnaissance de l’état de la digue : la digue comporte 3 grand barrages et coupures

14h30 à 17h00 : Fouille des jonques amarrées à notre berge et transport du riz trouvé à l’intérieur au PA.

23h00 à 01h00 :Patrouille du groupe mortier : surveillance de la rive droite du Fleuve rouge, 500m en Cie; une fusée rouge pour demande d’appui éventuelle. : une des jonques fouillées a disparu.

Mardi 11 mars 1947

08h30 à 10h00 : Patrouille du Groupe Mortier sur le même itinéraire que la patrouille précédente pour reconnaitre s’il ne manque pas d’autres jonques : RAS

08h00 : Travaux d’entretien de la digue sur le tronçon nous incombant (entre Cat Bi et Vinh Xuan). Les travaux se continueront durant les jours suivants. Les ouvriers seront les habitants des villages avoisinants que l’on ramènera par les tracts ou la coercition. Ils seront encadrés par un groupe de combat. Moyens : 2 Half-Tracks( et un Dodge 6×6 éventuellement) dans la mesure où les véhicules ne seront pas requis pour des liaisons, opérations et convoyages indispensables.

Paysage de la région de Do Xa de nos jours

13h00 à 16h00 : Patrouille du 3èmePeloton le long de l’itinéraire PA, carrefour 250m sud-ouest de Van Minh (Do Lé), Piste sud-est, Piste Sud-Est de Do Lé, Cat Bi : RAS sinon que les habitants de Do Lé reviennent.

20h00 à 22h00 : Patrouille du Groupe Mortier : surveillance de la berge du fleuve : RAS

Mercredi 12 mars 1947

00h00 à 02h00 : Patrouille 12 hommes ( Sergent-Chef Leguéré) : surveillance de la lisière de Do Lé ; itinéraire piste partant du 1er peloton, retour par la piste principale : RAS

08h00 à 11h00 : Patrouille 5 hommes sur Half-track ( Lt BLANC) pris sur les moyens de réfection de la route pour effectuer une liaison avec la 4èmeCie : RAS; le village de Duyen Yet étant en partie réoccupé, les ouvriers se font plus nombreux.

13h00 à 16h30 : Patrouille 3ème peloton renforcé par une pièce de mortier de 60mm : essayer de surprendre les habitants de Do Xa (qui nous paraissent hostiles au vu des coupures exécutées à proximité de leur village), ainsi que les travailleurs éventuels aux coupures de la RC1. Itinéraire: Do Lé, Do Xa, Dang Thon, Bo Dau, rive du fleuve jusqu’au PA. Bilan de la patrouille : une coupure en cours a été repérée sur la RC 1 vers Hoang Xa. Le mortier de 60 a ouvert le feu sur des jonques de la rive gauche transportant du personnel.

21h00 à 21h30 : Patrouille du groupe mortier : surveillance le long du fleuve : RAS

Jeudi 13 mars 1947

02h00 à 04h00 : patrouille 12 hommes du 1er Peloton ( Sergent-Chef Sol) : Surveillance de la lisière de Do Lé. Itinéraire PA, Cat Bi, Do Le, PA: RAS.

04h00 à 06h00: Patrouille 12 hommes du 3ème peloton ( Sergent chef Corai) : surveillance le long de la rive droite du fleuve jusqu’à Bo Dau en amont et 1km en aval du PA: RAS

08h00 à 10h30 : Patrouille du 2ème Peloton : Fouille du village de Do Lé : RAS

13h30 à 16h30 : Patrouille du 1er peloton renforcé par 5 hommes du groupe mortier Reconnaissance des villages de Tranh Thon et Nham Vuc. Retour par la piste de Co Chau et la digue . Compte rendu : la piste de Co Chau est impraticable aux véhicules

22h00 à 24h :Patrouille 12 hommes du 3èmePeloton (Sergent-Chef Lamy): Surveillance de la berge du fleuve 2km en amont du Point d’Appui : RAS.


Le 13 mars, le Commandant de la Cie a fixé les secteurs de patrouille incombant aux différents pelotons, à savoir :

1er peloton : Secteur compris entre la digue du Fleuve rouge et le méridien passant par le PA

2ème Peloton : Secteur compris entre le parallèle et le méridien passant par le PA jusqu’à la RC1

3ème Peloton : Secteur compris entre le parallèle et le méridien passant par le PA ( au nord du parallèle, à l’Ouest du méridien ): surveillance du Fleuve Rouge à partir du Bac vers l’amont

Groupe Mortier: surveillance du fleuve du bac, vers l’aval. Éventuellement renforcement du 1er peloton.

Chaque peloton effectuera une patrouille chaque nuit selon un horaire et un itinéraire fixé par le Cdt de Cie.


Le même jour, en prévision d’une expédition nautique, le Cdt de Cie donne les ordres suivants :

a) Constituer un groupement de bons nageurs :

  • Lt Laupies, Sgt Gaborieau, Cal Haumont, Chasseur Bon
  • Mortiers : 1 sous-officier et 4 hommes
  • 1er Peloton : 1 sous-officier et 6 hommes
  • 2ème Peloton : 1 sous-officier et 8 hommes
  • 3ème Peloton : 1 sous-officier et 8hommes +Aspirant Gourlaouen

b) Regrouper au PA les 2 barques actuellement à sec à 1km en amont du PA.

c) Rechercher 2 coolies navigateurs

d) les préparatifs devront être terminés le 15 au soir.

Vendredi 14 mars 1947

05h00 à 07h00 : Patrouille 15 hommes du 2ème Peloton : Dégager la route de Do Xa, s’assurer que les coupures sur la RC1 au sud de Do Xa continuent : Le travail aux coupures se continuent

08h00 à 11h00 : Patrouille du 3ème Peloton dans Bo Dau et récupération des barques : RAS

13h00 à 16h00 : Patrouille 18 hommes du 2ème Peloton renforcé de 2 Half-tracks(HT) aux ordres du Lt Laupies : Foncer sur Doxa et surprendre les travailleurs aux coupures de la RC1 : la surprise a été totale : les 12,7 (mitrailleuses lourdes des HT) on fait du bon travail.

19h00 à 02h00 : Patrouille 12h du 1er peloton et 6h du groupe mortiers aux ordres du Lt Blanc : se mettre en embuscade sur la digue au niveau de Duyen Yet et capturer le chef Viet-Minh de Duyen Yet ( Phan Van Dong) et 3 de ses acolytes qui viennent exercer des représailles sur les habitants du village de Duyen Yet (renseignements donnés par un indicateur). : l’embuscade échoue par suite d’une ouverture de feu prématurée par un sous-officier de la Cie.

Samedi 15 mars 1947

04h00 à 06h00 : Patrouille du 3ème Peloton : surveillance le long du fleuve : RAS

Réception de l’ordre Sous-Groupement Grosjean au 1/1 RCP et aux postes intéressés : nettoyer dans les jours à venir immédiatement la zone comprise entre la RC1 et le Fleuve Rouge.

10h00 à 13h00 : Patrouille du 3ème Peloton sur l’itinéraire : Do Xa, RC1, Nguyen Hanh, Dang Thon : RAS

13h30 à 17h00 : Patrouille du 1er Peloton à Duyen Yet : le Lt Blanc accompagnera la patrouille et repérera les lieux pour une embuscade ultérieure près de la maison de Phan Van Tong . CR de fin de patrouille : RAS. Les habitants des villages réoccupés sympathisent de plus en plus avec nous et s’offrent à monter la garde autour de leur village contre le Viet-Minh.

20h00 à21h30 : Patrouille 15 hommes du 2ème Peloton ( Adjudant Payen) : surveillance autour de Do Lé : RAS

Dimanche 16 mars 1947

00h00 à 02h00 : Patrouille 12h du 3èmePeloton ( Sgt L’Héron): Surveillance le long du fleuve : RAS

04h30 à 10h30 : Patrouille combinée : liaison des 2 patrouilles en principe à 06h30.

  • 1er peloton renforcé par 5h du groupe mortiers. Départ à 04h30 ; patrouille par l’itinéraire digue, piste de Co Chau; Phu My.
  • 2ème Peloton : départ à 04h45; patrouille par l’itinéraire Do Xa, RC1 jusqu’à Phu My.
  • Retour de tout l’effectif par Co Chau.

Bilan de la patrouille combinée : une liaison inopinée a été faite avec la 4ème Cie. La patrouille a été prise à partie par 2 ou 3 FM ( fusils -mitrailleurs) postés à l’ouest de My Lam. Il semble que seules les actions combinées convergentes sont susceptibles d’obtenir un résultat du fait qu’elles empêchent le Viet-Minh (VM) de fuir comme il le fait habituellement.

21h00 à 24h00 : Patrouille du groupe mortiers: surveillance le long du Fleuve Rouge, 500 m en aval et 1 km en amont du PA. Bilan de la patrouille : la patrouille est tombée dans une embuscade à l’entrée du chemin menant du fleuve à la digue. Le Caporal-Chef Joly a été blessé d’une balle à l’épaule. Dans la nuit noire, l’embuscade VM s’est éclipsée sans laisser de traces, malgré la riposte de feu de la patrouille.

Vu cet incident et les renseignements d’un indicateur suivant lesquels nous devons être attaqués cette nuit, les patrouilles prévues sont annulées et la Cie est mise en état d’alerte à partir de 05h00.

Lundi 17 mars 1947

De ce jour, et à cause d’un convoi au km70, un peloton d’alerte est prévu. Il doit être prêt à partir sur un préavis de 10 mn.

Peloton d’alerte pour le 17 : 1er Peloton.

11h00 à 13h00 : Patrouille du 2ème Peloton. Repérer les lieux pour embuscades ultérieures sur l’itinéraire Dang Thon, Do Xa, Van Diem, Do Lé : RAS

19h00 à 01h00 : 8 hommes de la Cie (Lt Blanc) : Embuscade à Duyen Yet : essayer une deuxième fois de mettre la main sur les 4 Viet-Minhs de Duyen Yet. Bilan de l’embuscade : L’embuscade à l’intérieur d’un village est vouée à l’échec à cause des chiens extrêmement nombreux qui finissent par donner l’éveil, malgré les précautions prises. Le feu a été mis à la maison de Phan Van Dong.

21h00 à 22h00 : Patrouille du groupe mortiers le long du fleuve : RAS

Mardi 18 mars 1947

Peloton d’alerte : 2ème Peloton

04h00 à 05h00 : Patrouille d’un groupe du 3ème Peloton : surveillance de la berge du fleuve : RAS

07h00 à 11h00 : Patrouille d’un groupe du 1er Peloton renforcé d’une pièce mortier de 60 avec 12 coups aux ordres du Lt Blanc. Itinéraire : Do Xa, pousser jusqu’à My Lam et essayer d’accrocher les éléments Viet-Minh (VM) qui s’y trouve encore. Bilan de la patrouille : les VM se sont enfuis.

Le Chef de Bataillon de Vismes commandant le 1/1 RCP, nous a assigné aujourd’hui, la réfection de la digue de chaque côté du PA. Le 3ème Peloton se chargera de la portion Nord et le 1er Peloton s’occupera de la partie Sud.

20h00 à 21h00 : Patrouille d’un groupe du 3ème Peloton : Surveillance des abords du fleuve : RAS

Mercredi 19 mars 1947

05h00 à 06h00 : Patrouille du groupe mortiers : Surveillance le long du fleuve : RAS

07h00 à 10h00 : Patrouille simultanée des 2ème et 3ème Peloton avec liaison entre Van Diem et Dang Thon vers 09h00 : RAS

  • Itinéraire du 2ème Peloton : PA, Do Xa, Van Diem
  • Itinéraire du 3ème Peloton : PA, Bo Dau, Dang Thon

20h00 à 21h00 : Patrouille groupe Mortiers sur les berges du fleuve : RAS

21h00 à 22h00 : Patrouille de 10 hommes du 2ème Peloton : Surveillance des abords de Do Lé : RAS

Jeudi 20 mars 1947

05h00 à 06h00 : Patrouille 1 groupe du 3ème peloton sur la berge du Fleuve : RAS

08h00 à 10h00 : Patrouille du 1er Peloton à Tranh Thon : RAS

La Cie est avisé qu’elle doit faire mouvement sur le km 60 ou le Bataillon se regroupe.

A cet effet, 5 GMC arrivent au PA le 20 mars dans la matinée. Les deux pièces d’artillerie que nous avions demandées au bataillon ( CCI du 6ème RIC) arrive le même jour.

Le Lt Laupies va effectuer les tirs prévus sur le village à l’ouest de My Lam et sur le rassemblement de jonques de l’autre côté du fleuve, 1km en aval du PA.

Dans la journée, les grenades piégées sont relevées. A la nuit tombante, les réseaux de barbelés sont enlevés, les travaux de défense démolis ( la démolition des blockhaus principaux sera effectuée le 21 mars au matin)

Vendredi 21 mars 1947

03h00 : Réveil

05h45 : Embarquement dans 4 GMC ( le 5e est pour la 4ème Cie). Ordre : 1 Half-track (HT),1 jeep, 1 Dodge d’allégement, 5 GMC, 1 HT.

08h30 : Arrivée au km 60 (Xom Dinh). La Cie de Commandement du 1er Bataillon (CB1) nous a préparé un cantonnement. Nous devons nous tenir prêts à partir pour une opération non encore précisée.

20h00 : Extrait de l’ordre d’opération

 » Le Bataillon est intégré au sous-groupement P (Chef de Bataillon de Vismes). ce sous-groupement entreprendra à partir de J+1, en liaison avec un second sous-groupement ( Commandant de l’ensemble : Colonel Grosjean) une action ayant pour but de détruire les forces adverses stationnées dans la région de Phu Ly, Chi Né, du Song Day et de la route des Concessions.

Cette action sera combinée avec deux actions secondaires visant à interdire le repli adverse vers le sud et l’ouest.

– au sud par le secteur de Nam Dinh, sur Ninh Binh, Phu Nho Quan,

– au nord par le secteur d’Hanoï, sur Hadong, X Nam Maï

Intention du Colonel commandant le groupement

Sous groupement P, par la rive droite du Day, Sous-groupement G par la rive gauche :

– 1er temps : s’emparer de Phu Ly,

– 2ème temps : remonter vers le nord et nettoyer la zone indiquée. »

Ordre d’opération graphique du groupement Grosjean

La 1ère Cie ( Lt Blanc appartient à l’avant-garde ( dite Laupies)du sous-groupement P, Cette avant-garde, outre la 1ère Cie comprends des chars, du Génie, une section lourde, une section portée, un poste de secours ( soit 15 véhicules sans compter les GMC de transport du personnel , 4 pour la 1ère Cie),

Le gros du sous-groupement ( reste du Bataillon, auto-mitrailleuses, half-tracks, etc..) est aux ordres du Capitaine Bréchignac.

Mission de l’avant-garde correspondant au 1er temps de la mission du groupement :

  • Reconnaitre l’itinéraire jusqu’au canal de Phu Ly, rapidement
  • Après le franchissement du canal et sur les ordres du commandant du sous-groupement, continuer la progression sur Phu Ly et s’emparer du pont
  • Horaires : la tête de l’avant garde devra passer le point initial ( carrefour de la digue du Fleuve Rouge et de la piste longeant le canal ) à 05h30,
  • Durée prévue de l’opération : 10 jours.

Samedi 22 mars 1947

03h30 : Réveil. Tenue habituelle, casque lourd et puncho

05h00 : Départ sous la pluie dans 4 GMC et 1 Dodge d’allégement pour les vivres, munitions de réserve, couvertures. Effectif: en comptant les 3 radio de la CCR et de la CB1, les chauffeurs du Dodge, de la jeep, des GMC et les deux brancardier de la CB1.

05h30 : Nous sommes à la patte d’oie de Lo Ha.

10h15 : Arrivée au canal de Phu Ly, au niveau du pont-écluse 1 km au nord de Phuc Chau. La route a été rendue pénible par la pluie et les obstacles innombrables. Le pont est intact mais précédé d’une coupure importante.

13h00 : En attendant le passage des véhicules, la Cie s’installe en PA fermé, fournissant par surprise, du haut d’un piton un tir plongeant sur des éléments Viet-Minh et capturant en particulier, un VM armé de grenades qui s’approchait de nos positions.

13h30 à 16h10 : Une patrouille de 20 hommes ( Lt Blanc) va reconnaitre la route sur 4 Km : il y a deux coupures importantes. Les paras ont effectué de nombreuses ouverturesde feu sur des éléments lointains.

18h40 : La colonne est regroupée à 2 km au sud du pont au village de Trung Tin. L’ensemble de l’avant -garde s’installe en PA pour la nuit.

Dimanche 23 mars 1947

08h30: Patrouille des 2ème et 3ème pelotons (aux ordres du Lt Blanc) : Reconnaitre la route jusqu’au niveau de Thuong Am Ha et prendre la liaison à vue avec le sous-groupement G.

La liaison avec l’avant-garde P est assurée par SCR 511

Carte 1 : Patrouile aux ordres du Ltn Blanc ( carroyage de 1km)

A Haton, la patrouille est rejointe par la CB1 qui a été détachée en avant par le gros du sous-groupement P.

12h00 : Au moment où la patrouille va s’installer à la sortie de Thuong Am Ha, elle est prise à partie par un feu nourri d’armes individuelles, venant d’une part de Thuong Am Thuong et de la berge sud du canal, d’autre part du village de Quang Am ( de la pagode 100m nord de Thuong Am Thuong en particulier).

Carte 2 : Accrochage de Thuong Am Ha ( carroyage de 1 km)

Les lance-grenades entrent en action et la patrouille, 2ème Peloton en tête atteint rapidement Quang Am, tuant quelques Viet-Minh (VM) et en particulier deux « volontaires de la mort » qui lâchent, à 5 mètres, leur dernier coup de feu et se précipitent dans la rizière.

Le Capitaine Bréchignac prend le commandement de l’ensemble CB1, patrouille de la 1ère Cie, et 4ème Cie qui vient d’arriver et relève la 1ère Cie à la Pagode.

13h30 : La CB1 est accrochée à 1 km à l’ouest de Thuong Am Thuong . La patrouille de la 1ère Cie est en 2ème position et appuie de ses feux, puis vient au niveau de la CB1 et progresse par le côté sud de la digue neutralisant ou détruisant des résistances situées du même côté de la digue.

Puis la CB1, ayant 2 blessés par grenades lancées d’un blockhaus situé au coude de la digue à 800 m à l’est du carrefour de Dinh Trang, la 1ère Cie progresse et occupe la RC1, sur 100m au nord du carrefour jusqu’au pont de Phu Ly au sud.

Pendant cette dernière partie de la progression, elle rencontre 2 blockhaus d’où elle reçoit 2 grenades qui éclatent assez loin, ne faisant aucun blessé. La Cie tue environ 6 VM.

Carte 3 : Accrochage de Daï Hoang ( carroyage de 1 km)

16h00 : Liaison est prise avec le sous-groupement G qui vient d’occuper Phu Ly. Puis, sur ordre du Capitaine Bréchignac,la patrouille de la 1ère Cie s’installe au bord du canal et du Song Day, en liaison au nord avec la CB1

18h30 : La patrouille prenant un dispositif de nuit, s’installe en 2 points d’appui (PA) fermés de section dans le village de Lao Trang.

Carte 4 : Installation en PA section pour la nuit ( carroyage de 1 km)

Lundi 24 mars 1947

La patrouille est rejointe par le restant de l’avant-garde, la 4èmeCompagnie est avec elle.

16h45 : Le Lt Laupies part avec le 1er Peloton, direction Nord, en reconnaissance, elle signale de forts obstacles.

Mardi 25 mars 1947

12h45 : L’avant-garde part de Phu Ly en direction de Van Dinh.

15h00 : Elle est arrêtée par une coupure importante. Une patrouille ( Groupe mortier renforcé d’un FM) est poussé jusqu’à Kim Bang. Elle fournit pendant quelques minutes un appui de feu à une unité du sous-groupement G ( Bataillon de Choc) pris à partie par des armes automatiques ennemies au niveau du village de Bai Tren.

21h00 : Arrivée de l’avant-garde au carrefour de Phuong Khé et installation en Point d’Appui pour la nuit.

Mercredi 26 mars 1947

06h00 : Le 2ème pelotons se partage entre la protection du Génie qui travaille à une coupure à la sortie de Phong Khé et la protection d’un convoi de GMC allant sur Phu Ly chercher les unités du gros.

06h30 : Le restant de la Cie s’installe à Ma Nao. La Cie est regroupée et reçoit l’ordre de pousser une reconnaissance sur le canal de Phu Dé. A cet effet, les 1er et 2ème Peloton partent ( aux ordres du Lt Blanc). Cette patrouille ne trouve aucun canal, pousse jusqu’à 500 m au sud de Noï Luu et ramène de cet endroit quelques annamites dont un Viet-Minh.

14h00 : Cette patrouille rejoint l’avant-garde arrêtée par une coupure à Tho Cau. Installation à Tho Cau pour la nuit. Le gros dépasse l’avant-garde et va travailler aux barrages de Phu Dé et Ngoai Do.

Jeudi 27 mars 1947

09h00 : Départ de l’avant-garde de Tho Cau et arrêt sur la coupure de Quong Thua.

09h30 : Le 1er Peloton est envoyé vers le Nord en renfort du Gros qui signale des concentrations Viet-Minh.

Les obstacles se faisant très nombreux, la Cie reçoit l’ordre de se porter en avant à pied. A tour de rôle, les véhicules et la Cie se dépassent.

12h00 : La Cie est prise à partie à l’entrée de Phu Luu Ha par une arme automatique tirant de la berge sud ( Tien Tu). Les véhicules la dépassent, font décrocher l’arme ennemi, stoppent devant un barrage à l’entrée de Phu Luu Thong, où ils sont pris à partie (2 blessés).

A son tour, la 1ère Cie dépasse les véhicules et progresse dans Phu Luu Thong, prise à partie par un feu rapproché ( quelques VM sont tués), et attend là les véhicules de l’avant-garde.

Puis reprise de la progression jusqu’à Du Xa Thuong. Le 2ème Peloton tue de nombreux VM et rapporte des coupecoupes et de nombreuses grenades.

17h00 : Arrivée de l’avant -garde à Dinh Xuyen et installation pour la nuit.

Vendredi 28 mars 1947

06h00 :Départ de Dinh Xuyen

07h00 : Arrivée de l’avant-garde à Nam Duong

Le Bataillon va attaquer Van Dinh, occupé d’après les renseignements par 2 bataillons Viet-Minh et dont les 3 armes automatiques (AA) qui se sont révélées le 27,constituent soit l’Avant-Garde, soit l’Arrière-Garde.

Les 2ème et 4ème Cies avec la CB1 traverseront le Song Day au bac nord de Dinh Xuyen,et couperont la retraite ennemie vers l’ouest et le nord-ouest.

La 1ère Cie, les blindés suivant au plus près, continuera à remonter la rive du Song Day par la digue et débordera Van Dinh par le nord.

Point de regroupement du Bataillon : Ngo Xa

11h00 : Les véhicules sont pris à partie par une AA. Neutralisée par les chars, le groupe mortier avec le Lt Laupies la capture ( Bren Gun).

Le 3ème Peloton envoyé à la sortie de Van Dinh tue 6 VM et récupère 4 fusils et plusieurs grenades.

11h55 : Arrivée à Ngo Xa de la Cie, les autres unités du Bataillon y sont déjà.

La Cie s’installe dans le village pour la nuit.

Réception d’un ordre d’opération : Pagode de Thuong Tich

1. Le sous-groupement P doit mener une action sur la pagode et les grottes de Thuong Tich

2. L’opération sera menée par les éléments du gros, aux ordres du commandant de sous-groupement, le Chef de Bataillon de Vismes.

L’avant-garde restera installée à Ngo Xa et maintiendra une activité de patrouille ayant pour but :

– de reconnaitre l’itinéraire vers le nord

– d’assurer la protection de l’itinéraire jusqu’au gros

3. Déroulement

  • le 28 après-midi, regroupement à Than Bo du gros,
  • le 29 progression vers Thuong Tich.

Samedi 29 mars 1947

13h00 : Départ à pied sur Phu Yen.

Les véhicules suivent. Liaison avec le sous-groupement G

17h00 : Arrivée à Phu Yen

Extrait du JMO de la Demi-Brigade de Marche Parachutiste

29 mars 1947

(…) I/1 RCP

Une action sur la pagode et les grottes de Thuong Tich est entreprise au lever du jour. L’opération est menée par les éléments du Gros sous les ordres du Capitaine Bastouil. La 4ème Cie est placée en avant-Garde dès le début de l’opération. La CCI ainsi que les éléments motorisés sont arrêtés au niveau du bac sur le Song Day. le colonel Grosjean assiste à l’opération en spectateur. La progression à travers les rochers et les rivières est très pénible. La 1ère Cie occupe successivement Xom Sung et Thanh Duong. La 4ème Cie qui a rampé à travers les rizières atteint à 17h00 la pagode de Thuong Tich. Un stock très important de matériel y est découvert :environ 300 armes de différents modèles et dont la majorité parait avoir été stockée en vue de réparations, un stock de munitions de tous calibres très important, une petite centrale électrique, du matériel sanitaire et des produits pharmaceutiques, de l’outillage, des vivres environ 40 tonnes de riz et une tonne de blé.(…)

Grotte de Thuong Tich de nos jours

Dimanche 30 mars 1947

20h00 : Reconnaissance du Ltn Blanc jusqu’à Ha Thon : RAS

Lundi 31 mars 1947

Le Sergent Leclère avec 18 hommes convoient du matériel sur Hanoï

Extrait du JMO de la Demi-Brigade de Marche Parachutiste

L’extrait du JMO de la DBMP laisse à penser que le matériel convoyé par le Sergent Leclere est celui trouvé dans la Pagode de Thuong Tich.

Mardi 01 avril 1947

Le Sergent Leclère revient d’Hanoï. Le Half-track qu’il convoyait a sauté sur une mine et a du attendre le dépannage.

Le Chasseur Dufour s’est blessé de 2 balles à l’épaule en nettoyant son pistolet-mitrailleur.

Les sous-groupements P et G sont dissous, le Ltn Laupies reprend le commandement de la Cie.

Administration : Le Sergent Yernaux Joseph est muté à la CC1 à compter du 01/04/1947

Digue dans un village indochinois (Photo collection Bocage)

Mercredi 02 avril 1947

Le bataillon nous avise de nous tenir prêts à partir en vue d’une opération.

19h00 : Départ en GMC + 1GMC et 1 Dodge pour l’allégement

22h00 : Installation pour la nuit au carrefour de Ninh Duong

Extrait de l’ordre d’opération

Ratissage de la région nord d’une base de départ définie par Ninh Duong – Phu Khé

Un bataillon d’infanterie Colonial àl’ouestde Phu Khé, le 1/1RCP à l’Est.

Axe de la Cie : Phuc Khé – Ich Vinh. A la droite de la Cie, la 2ème Cie. En réserve, la 4èmeCie et la CCB1

Jeudi 03 avril 1947

05h15 : Départ à pied sur Phuc Khé. Nous laissons sur place le Dodge et le GMC d’allégement. Ils rejoindront Hanoï par May Linh avec les GMC de personnel.

06h30 : A l’entrée de Phuc Khé, nous sommes pris à partie par quelques tireurs isolés. Nous traversons le village sans encombre. A la sortie de Phuc Khé, une pointe poussée sur des tireurs Viet-Minh nous permet d’en tuer une dizaine et de ramener un fusil, des grenades et des munitions.

Rejoints par le bataillon, nous prenons notre axe de marche vers Ich Minh, nous sommes assez souvent pris à partie. Le 1er Peloton est notre peloton de tête, les 2ème et 3ème Pelotons sont prêts à déborder les résistances par la droite ou par la gauche.

Devant Phuong My, en particulier, un feu nourri nous reçoit: le Chasseur Bon, ordonnance du Ltn Blanc, est blessé d’une balle à la jambe.

Nous débordons la résistance. Plusieurs VM sont tués et nous ramenons 2 fusils.Nous passons le Nhé Giong sans encombre sur un pont de fortune.

A 500 mètres à l’ouest de Nguyet Anq, nous sommes reçus par des coups de feu partant de la berge opposée d’un canal non marqué sur la carte.

Le 1er peloton mettant son lance-grenade (LG) en action fait décrocher la résistance. La Cie passe le canal dans des barques récupérés par des nageurs pendant que le mortier envoie quelques obus sur Nguyet Anq d’où des tireurs tentent de gêner la traversée.

12h30 : Nous atteignons enfin la digue au niveau de Ich Minh où nous faisons la liaison avec le Bataillon Portal

13h30 : nous trouvons, sur la Route Coloniale, les 3 GMC qui doivent nous ramener à Hanoï.

15h00 : Arrivée à notre cantonnement d’Hanoï.

Vendredi 04 avril 1947

17h30 : Le régiment est passé en revue par le Général Valluy commandant les TFIN (Troupes Françaises d’Indochine du Nord). A cet effet, le 1er Bataillon et le Bataillon de Choc ont délégué chacun 1 compagnie.

Général de Corps d’Armée Valluy

Samedi 05 avril 1947

RAS

Dimanche 06 avril 1947

RAS .Diner de Corps au PC du Chef de Bataillon

Lundi 07 avril 1947

RAS

Mardi 08 avril 1947

RAS