JMO 1ère Cie

1er décembre 1947

Nettoyage d’armement et sport.

2 décembre 1947

RAS

3 décembre 1947

La compagnie fait une opération de nettoyage avec la Prévôté et les services de la Sécurité dans un quartier d’Hanoï peu sûr : la presqu’île des Voleurs. Après moultes plaisanteries sur cette collaboration Prévôté – 1ère Compagnie dans un tel quartier, l’opération se termine vers 09h00.

Prise : quelques barres d’étain.

Période du 04 au 09 décembre 1947

Les corvées de pliage pour la STUP ; coupées de de revues d’armes et d’un tir au lance-grenade occupent tous les disponibles de la Compagnie. Le moral baisse car les hommes font un travail fastidieux alors que les autres compagnies sont en opération. Et ce renseignement qui déclenchera le saut opérationnel qui n’arrive pas…

Mercredi 10 décembre 1947

Une deuxième opération de police va rompre la monotonie des jours précédents. Une section (20 hommes, sous-Lieutenant GARDES) va nettoyer avec la Prévôté « des bancs de sable sur le fleuve rouge ». Opération terminée à 8h du matin ; prise néant … belle opération en vérité !

Mais l’après-midi, nous apprenons que tout le personnel de la Compagnie qui sera renforcée d’une pièce de 81mm, fera mouvement dès demain pour des postes des environs d’Hanoï. Nous emportons la tenue, l’armement et l’équipement pour ce saut problématique que nous sommes encore susceptibles de faire sur un préavis de 6 heures.

 Jeudi 11 décembre 1947

La section de commandement et la section GOURLAOUEN font mouvement sur la base de Giam Lam où ils sont pris en subsistance par une compagnie de la Légion.

Les 1er et 2ème Pelotons font mouvement sur le Pont des Rapides. Le « Commander » sera le Lieutenant FAURY.

Le Sergent SANCHEZ et 8 hommes restent à Hanoï pour plier des pépins.

Le sergent RAMBAUD est chargé du ravitaillement du Pont des Rapides.

Vendredi 12 décembre 1947

RAS

Samedi 13 décembre 1947

RAS

Dimanche 14 décembre 1947

RAS

Lundi 15 décembre 1947

RAS

Mardi 16 décembre 1947

RAS

Mercredi 17 décembre 1947

Le Sous-Lieutenant RAFFIN est détaché à la 4ème Compagnie ; actuellement dans la région de Thaï N’Guyen. Il la rejoindra en sautant le 19 décembre 47.

Jeudi 18 décembre 1947

Opération « Paluche » *

Au retour, un planton du capitaine BASTOUIL nous annonce que la Compagnie va être relevée dans la journée par la Compagnie du Lieutenant VAILLY du 3ème Bataillon et qu’elle doit faire incessamment mouvement pour l’Annam.

* Opération « paluche » : Les soldats du Corps expéditionnaire en Extrême-Orient étaient très mal payés. C’est pourquoi, le commandement organisait des opérations dites « Paluche » au cours desquels les maisons abandonnées par leurs occupants étaient visitées et les objets ayant un peu de valeur étaient récupérés (Opium, bijoux etc…). Information donnée par Ernest MORIN.

Vendredi 19 décembre 1947

07h00 : Embarquement dans « l’express » d’Haïphong.

Effectif faisant mouvement : 77, en outre, le Lieutenant BOFFY accompagne la Compagnie afin de préparer les opérations supposées parachutées que nous devons faire en Annam.

Armement : 1mortier de 60mm, 2 fusil-mitrailleur (FM) et 1  Lance-grenade (LG) par section et une unité de feu

Seul le magasin de la Compagnie reste à Hanoï.

Nous passons cette journée du 19 décembre, historique pour l’Indochine anniversaire du soulèvement Viet-Minh) dans un train peu pressé. Nous voyons avec émotion le poste de Mau Luong, transformé.

Un certain sous-officier a des ennuis avec le chef de train pour avoir occasionné l’arrêt du convoi afin de ramasser un objet précieux ! A midi nous sommes gare d’Haïduong et devons attendre que tous les wagons du convoi remontant sur Hanoï aient franchi le pont. Ce n’est qu’à 16h00 que notre train passe, wagon par wagon (poussé à la main par des coolies) sur le pont. Nous arrivons à Haïphong à 21h00 et nous cantonnons à la Cotonnière.

Samedi 20 décembre 1947

Nous ne partons que demain d’Haïphong. Journée consacrée à la visite de la ville.

Dimanche 21 décembre 1947

07h00 : Nous embarquons sur le LCM « San Juan ».

16h00 : Transbordement sur le « Charente » en baie d’Along.

Tout le monde couche sur le pont. Le voyage est particulièrement inconfortable. Heureusement que nos hommes améliorent leur ordinaire grâce à quelques caisses de rations « Pacific » abandonnées pour ainsi dire par des tirailleurs généreux ou oublieux qui sont embarqués en même temps que nous.

Lundi 22 décembre 1947

Mauvais temps coupé d’éclaircies. Nous arrivons en Baie de Tourane à 23h00. Nous transbordons encore une fois sur des sampans remorqués par une vedette et prenons pied sur le sol d’Annam à 01h30 le 23 décembre. La Compagnie est cantonnée dans les bâtiments d’une ancienne école Vietnamienne.

Mardi 23 décembre 1947

Installation. Prise de contact sympathique avec les militaires de Tourane, et assez humide avec le 1er REC (Régiment Etranger de Cavalerie).

Nous apprenons que le Bataillon est rentré hier soir à Hanoï et que la Capitaine BOUVERY quitte aujourd’hui Hanoï par avion.