JMO 1ère Cie du 1er RCP – 1948

Période du 1er au 5 octobre 1948

RAS

Mercredi 6 octobre 1948

Préparatifs de départ pour une opération à pied.

Jeudi 7 octobre 1948

02h00 : Départ d’Hanoï.

05h30 : Franchissement du Day à May Linh.

Départ à pied sur Xuan Maï. Nous suivons la 3ème Compagnie. Nous marchons sous de fortes pluies.

09h30 : La tête de la colonne, violemment accrochée à Phuong Haï. La Compagnie. L a Compagnie est arrêtée elle aussi. Elle subit des tirs des snippers dispersés dans le village de Lang Bo. Ordre est donné à la 1ère Compagnie d’occuper la partie Est du village de Lang Bo pendant que la 3ème Compagnie essaie de déborder Phuong Maï.

13h00 : La progression reprend sur Xuau Maï. Il n’y a pas de pertes chez nous. Toujours en deuxième position, nous arrivons au carrefour de Son Quyet. La Compagnie prend la tête de la colonne. Deux mines sont relevées et une coupure à 1 km au Nord de Tien Trung est franchie sur un tronc d’arbre.

A hauteur du village de Tien Tuong, la 3ème section est envoyée rapidement au pont du Song Baï, tandis que la 2ème section déborde par l’ouest le village. De la rive ennemie, tenue par des éléments ennemis, part un feu violent. La 3ème section (Sous-Lieutenant VALETTE d’OSIA) progresse néanmoins, surprend les tireurs dans leur position sur l’autre rive et récupère deux fusils et une mitraillette. Le franchissement de la Compagnie ne peut être réalisé car la nuit arrive. Installation pour la nuit au village de Tien Tien. RAS durant la nuit.

Vendredi 8 octobre 1948

08h00 : La compagnie a franchi le Song Bai et reprend la progression en direction d’Hoa Binh. Sa mission est d’atteindre l’ancienne concession à 6 km à l’Ouest de Xuan Maï et y attendre des éléments venus de Hoa Binh. La progression s’effectue sans incident mais est ralentie par de nombreuses coupures.

13h00 : La Compagnie arrive à laconcession et s’installe pour la nuit.

17h30 : La Compagnie recueille* les éléments venant de Hoa Binh.

Nuit calme si ce n’est quelques coups de feu et quelques obus de mortier tirés dans notre direction.

* Recueillir : « Soutenir à partir d’une zone ou d’une ligne donnée une unité qui se replie, lui permettre le franchissement de son propre dispositif puis la couvrir pendant un certain délai » .

Samedi 9 octobre 1948

08h00 : Départ de la concession en direction de Xuan Maï. Dès la sortie de la concession, un feu violent d’armes automatiques et de mortier se déclenche à notre droite, partant de la rive sud du Song Bai, à 600 mètres environ, près de l’agglomération de Can Son. La Compagnie dégage la zone battue. La rivière empêche toute action offensive par le mouvement. Le mortier de 81mm effectue un tir précis sur tous les emplacements repérés. La progression peut reprendre. Nous n’avons pas de pertes. Seul le Chasseur ISKRAL, nouvellement affecté à la Compagnie est blessé légèrement à la cuisse.

11h00 : Arrivée à Xuau Maï.

12h30 : Le Song Bai est franchi.

13h00 : Départ vers Maï Linh, la Compagnie est en 2ème position.

La Compagnie s’arrête pour la nuit au village de Chuc Son. La nuit est calme.

Dimanche 10 octobre 1948

08h00 : Départ de Chuc Son en direction de Maï Linh.

10h00 : Franchissement du Day.

La Compagnie embarque dans les camions pour retourner vers Hanoï.

12h00 : Arrivée à Hanoï.

Lundi 11 octobre 1948

Journée à Hanoï. Recomplétement en matériel et armement.

Mardi 12 octobre 1948

Revue de casernement et repos.

Mercredi 13 octobre 1948

Éducation physique. RAS.

Jeudi 14 octobre 1948

RAS.

Vendredi 15 octobre 1948

Tir à Bach Maï. La Compagnie est consignée.

Samedi 16 octobre 1948

Préparation d’une mission aéroportée.

Dimanche 17 octobre 1948

06h30 : Départ de Bach Maï

07h45 : Parachutage de la Compagnie à Mai Su.

La Compagnie a pour mission :

  • Occuper la partie Sud de la DZ ( dropping zone = zone de saut) constituée par la grande vallée de Maï Su
  • De faire la liaison avec un bouchon de la CB (Compaggnie de commandement du Bataillon), à 2 km au Sud

Le largage a été déplorable. Les deux-tiers de la Compagnie atterrissent dans la forêt au Sud de la DZ pourtant large de 800 mètres et longue de 2 km. La conquête des objectifs peut néanmoins être réalisée dès 08h30. De nombreuses armes sont récupérées et de très nombreux Vietminh sont tués

10h30 : La Compagnie a récupéré un canon de 37mm et des stocks de cartouches.

12h00 : La liaison avec le bouchon de la CB est réalisé.

L’après-midi est calme. Les parachutes sont récupérés. Il faut abattre un arbre pour récupérer un parachute. A la tombé de la nuit, nous en aurons à peine récupéré 50 !

Dans la nuit, quelques coups de feu sont tirés sur le P.A. ( point d’appui) de la Compagnie, installé au sommet du piton au centre de notre objectif

Lundi 18 octobre 1948

08h00 : Sortie sur Dam Tri, village à6 km au Sud-Est de Maï Su. Le pays est vide, sortie sans incident. La nuit est calme

Mardi 19 octobre 1948

La journée est passée à Maï Su. Le dispositif d’installation de la Compagnie est changé : une section reste seule au piton, tandis que le reste de la Compagnie s’installe au village même, au pied du piton. C’est la 1ère section qui reste au piton.

La nuit, le Viet-Minh (VM) tente une attaque contre le piton un groupe qui tentait de le contourner par le village tombe sur une sentinelle et se disperse en laissant sur le terrain des cartouches et un fusil japonais. Un groupe plus important s’infiltre du sud, par des broussailles, arrive à portée de grenade des emplacements de combat et donne l’assaut. La réaction de la section Gardes est très vive. L’incident est réglé par la fuite des VM qui laissent sur le terrain plusieurs morts, des grenades et un mousqueton français.

Mercredi 20 octobre 1948

La journée est passée à Maï Su. Le Chasseur MAROTEL est tué d’une balle de fusil local. Un enterrement très simple lui est fait au PC. La nuit se passe calmement

Jeudi 21 octobre 1948

07h30 : Départ de Maï Su après de nombreuses destructions. La Compagnie doit escorter le convoi de coolies, porteurs de parachutes et des munitions jusqu’à Lam. Le reste du Bataillon doit continuer directement sur Luc Nam. La progression s’effectue sans incidents autres que ceux du à l’insuffisance de coolies.

14h00 : Arrivée à Lam, la Compagnie s’installe pour la nuit.

Vendredi 22 octobre 1948

11h00 : Départ de Lam en LCM et LCA qui descendent le Song Luc Nam, puis le Song Thaï Buh jusqu’à Haï Duong où la Compagnie arrive après quelques avaries de moteur. A Haï g, la Compagnie est inconfortablement installée.

C’est la fin de l’opération « VALENTIN ». Au total,la Compagnie a récupéré 29 fusils, 3 révolvers et 1 canon de 37 mm

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 1948_10_17-operation-valentin.jpg

Samedi 23 octobre 1948

11h30 : Départ de Haï Duong en train

14h00 : Arrivée à Hanoï

Dimanche 24 octobre 1948

Ce jour est une journée de repos pour le Bataillon. Le sergent-Chef LEGUERE reçoit à la fois sa nomination au grade d’adjudant et la Médaille Militaire. C’est sa section qui a récupéré à Maï Su le canon de 37. De nombreuses décorations sont attribués aux militaires du Bataillon et celles-ci sont diversement arrosées.

Lundi 25 octobre 1948

La Compagnie doit rendre les Honneurs à Gia Lam au Colonel CHAVATTE commandant les Parachutistes d’Extrême-Orient. En fait, il n’arrivera qu’une semaine plus tard…

Le soir, la Compagnie se prépare pour un départ à Haïphong.

Mardi 26 octobre 1948

05h00 : Réveil de la Compagnie puis embarquement dans le train.

14h00 : Arrivée à Haïphong où la Compagnie est enlevée par camion est emmenée à Nui Deo à 6 km au Nord de Haïphong. Là nous apprenons notre mission : nettoyer la région autour de Nui Deo où règne un certain trouble politique.

Dès 19h00, la Compagnie est à pied d’œuvre. Des kilomètres carrés de villages sont parcourus et nettoyés durant toute la nuit. Les sections opèrent séparément : la 1ère section sur Phu Lê, la 2ème sur My Dong et et Kinh Trieu et la 3ème sur Ta Quan. A l’aube, les sections rentrent au poste de Nui Deo, sans incident notable.

Mercredi 27 octobre 1948

La Compagnie est au repos jusqu’à 16 heures, puis se déplace en camions jusqu’à la coupure de Trinh Xa où elle effectue le même travail que la veille. La 1ère section opère au village de Phaï Laï, la 2ème à Cao Kinh. Quant à la 3èmesection, elle reste en bouchon autour de la coupure jusqu’au lendemain matin. Les 1ères et 2èmes sections rentrent en pleine nuit. Un guetteur Vietminh (VM) est surpris sur la route de retour.

Jeudi 28 octobre 1948

07h00 : la Compagnie part en camion jusqu’à la coupure tenue par la 3ème section. De là, la Compagnie part, à pied, vers le poste de Than Lang, dans l’ordre normal des sections. Arrivée au pont en avant du village de Quang Cu, la 1ère Section reçoit quelques coups de feu provenant du village. Elle se lance à l’assaut et bouscule les VM embusqués derrière une haie de bambous et récupère 2 mousquetons. La 2ème section qui suivait se lance sur le côté droit du village où elle surprend plusieurs VM : l’un d’eux est tué après avoir tiré et son mousqueton est récupéré. Après avoir nettoyé le village, la Compagnie reprend sa progression.

11h00 : La Compagnie arrive au poste de Than Lang.

12h00 : Après une courte pause, la Compagnie repart en direction de Quang Cu où ont été signalés de nombreux VM. Toute l’après-midi, la Compagnie nettoie ce village et rentre au poste de Than Lang à la nuit Le Secteur n’a pas eu l’audace de risquer un camion sur la route ouverte depuis le matin, si bien que les sacs de la Compagnie sont restés à Trinh Xa Nous passons la nuit sans moustiquaire ni couvertures.

Vendredi 29 octobre 1948

08h00 : Départ du poste de Than Lang. La Compagnie occupe et nettoie les crêtes au Nord du poste, protégeant le Génie qui répare une coupure sur la route de Phi Lieu. RAS

Le soir la Compagnie rentre à Nui Deo et la nuit se passe calmement.

Samedi 30 octobre 1948

La Compagnie effectue un nettoyage en profondeur des secteurs où elle à opéré de nuit le 28 octobre. La 1ère section revient dans le secteur de Phu Le, la 2ème à My Dong Kinh Trieu. La 3ème, plus heureuse, aura un accrochage dans sa mission de nettoyage : autour des montagnes au Nord de Nui Deo, elle rencontre un parti VM devant le village de Thien Dong. Après avoir laissé un bouchon sur une colline à proximité du village, la section aborde les lisières. Un élément VM s’oppose à son avance. Le Chasseur SODOYER, tireur au fusil- mitrailleur (FM) abat 4 VM et récupère un fusil. Un groupe d’une trentaine de VM s’enfuit du village. Le bouchon ne peut l’arrêter. Au total, 8 rebelles restent sur le terrain.

Dimanche 31 octobre 1948

Le départ de Hanoï prévu ce jour, est retardé. La Compagnie va nettoyer le village de Binh Dong où, la veille, une section de la Légion a eu un tué. Le nettoyage s’effectue sans histoire, quelques agent du VM sont appréhendés

14h00 : Retour à Nui Deo

Vers la page « septembre 1948 » : cliquez ici

Vers la page « novembre 1948 » : cliquez ici

%d blogueurs aiment cette page :